2019 – Un début d’année en or!

 

Quel plaisir que de partir un nouvel an avec ceux qu’on aime~~~ c’est comme rouler sur l’or! Pour moi, ce n’est pas toujours évident d’être parmi la famille, puisqu’il y a 1600 km entre moi et le Québec, là où se trouvent la plupart de mes proches.

gold river

Etre en présence de sa famille, c’est comme rouler sur l’or!

Or à la fin de 2018, non seulement je célèbre mon anniversaire le 31 décembre, mais j’ai aussi l’opportunité de partir en vacances pour le sud en Floride. Lorsqu’arrivée à Fort Lauderdale avec mon époux Phil, j’y trouve aussi mes 3 soeurs, un frère, un beau-frère, une nièce et la petite famille au complet de ma fille Estelle! C’est l’euphorie familiale quoi!

Je profite de ce blogue pour partager des photos de nos sorties, nos célébrations ensemble et de nos moments d’extase, surtout avec mes petits enfants, Sofia et Jacob!

Une fois arrivée, je n’ai pas tardé à prendre les photos de ces deux petites merveilles, pendant que les parents organisaient leur baggages et équipement (oui, en effet ça en prend du stock avec un bébé de 5 mois et demi!) afin de bien s’installer dans l’appartement que nous avions loué, en plein coeur de la ville, dans le quartier de Victoria Park.

Évidemment, le premier matin, on se dépêchait pour aller à la mer….. la journée s’annonçait ensoleillée et la température était parfaite, autour de 25 degrés C.

Près de la mer, un parc faunique et des sentiers intéressants ont fait l’objet d’une première activité! La petite Sofia bondissait de joie en découvrant des insectes, des feuilles étranges et des branches! À trois ans, un enfant n’est tellement pas difficile!

estelle-sofia cropped

Une fois rendue au bord de la mer, les vagues nous prenaient par surprise, elles étaient si grosses! Comme de raison petit Jacob demeurait dans la poussette tandis que Sofia jouait dans le sable et les parents s’en donnaient à coeur joie dans l’eau.

 

Le souper de notre réveillon du Jour de l’An a eu lieu dans la maison que ma soeur Lynda et Marco avaient louée, avec mon frère Philippe et ma soeur Hélène; une courte distance pour se rendre là, ainsi que pour ma troisième soeur Lucie et sa fille Myriam qui venaient nous rejoindre également. La grande famille! Encore est-il que nous n’étions pas tous en Floride, car il manquait des gros morceaux: ma maman, mon fils Nicolas, ainsi que mon autre frère Marc. Voici quelques photos de nos soupers ensemble, y inclut celui de mon anniversaire:

Une des activités de groupe a été la croisière du bateau Jungle Queen qui naviguait les différents canaux intérieurs de la ville de Fort Lauderdale. Quel spectacle! Le guide nous faisait remarquer les différentes propriétés, les palais et les maisons de riches, qui bordaient ce canal; c’était intéressant de voir tous ces yachts ancrés en bordure du canal—-assez pour se demander mais d’où vient cet argent, cette richesse! lol! La température, toujours idéale, faisait de cette excursion un plaisir incomparable! Le bateau s’arrêtait à une petite île tropicale, garnie de sentiers et d’un zoo, où on pouvait voir différents animaux, avant de reprendre le canal et nous ramener au port. Magnifique!

 

Pendant ce séjour d’une semaine, Phil et moi avons pris une journée pour flâner, se promener dans la ville et visiter. On se regroupait encore une fois pour un souper, cette fois-ci avec le taxi sur l’eau jusqu’au centre des festivités de Margaritaville!

 

Une des dernières sorties était la visite de Flamingo Gardens, un petit paradis sur terre! Remplie de différents oiseaux, flamants roses, alligators, tortues, serpents et autres animaux, Sofia étaient aux oiseaux!!…comme on pourrait dire! Encore une journée agréable où la température était absolument formidable!

 

 

Quelques dernières photos ci-bas, surtout ce petit Jacob si heureux! Il a le sourire facile et c’est de l’or que de prendre ce petit trésor du ciel dans mes bras!

 

Merci, et j’espère que vous avez apprécié ce répertoire de photos, ce voyage rempli de joies et d’amour pour ma famille! Maintenant ce sont que de doux souvenirs et des bénédictions tellement appréciées! Dieu est bon!

RÉFLEXION

Psaume 103: 13 à 17

Comme un père a compassion de ses enfants, L’Éternel a compassion de ceux qui le craignent. Car il sait de quoi nous sommes formés, Il se souvient que nous sommes poussière. 

L’homme! ses jours sont comme l’herbe, Il fleurit comme la fleur des champs. Lorsqu’un vent passe sur elle, elle n’est plus, et le lieu qu’elle occupait ne la reconnaît plus. Mais la bonté de l’Éternel dure à jamais pour ceux qui le craignent, et sa miséricorde pour les enfants de leurs enfants.

 

Diane Lajeunesse Eller

Publicités

Pourquoi les oeufs de Pâques?

Pâques est une fête religieuse dans le christianisme et le judaïsme, sans doute, alors que l’œuf de Pâques est plutôt une tradition païenne qui consiste à décorer un œuf pour cette fête. L’œuf, un symbole d’antan représentant la nouvelle vie, a été adopté et associé aux festins païens pour la célébration du printemps. Eggs-coloredUne perspective Chrétienne communément prétendue, est que les œufs de Pâques représentent l’émergence de Jésus, sorti du tombeau à sa résurrection.

 

 

Une tradition millénaire

La coutume d’offrir des œufs existait déjà à l’Antiquité, dans les traditions païennes. Les Perses, les Romains et les Égyptiens célébraient le retour du printemps, saison de l’éclosion de la nature, en offrant des œufs peints et décorés: ceux-ci symbolisant la fécondité, le renouveau et la création. Autour du 13e siècle, la tradition a ensuite été reprise par l’Église, pour fêter la renaissance de Jésus-Christ, ressuscité le dimanche de Pâques. Par contre, la consommation des œufs, tout comme celle des laitages et de la viande, avait été interdite par l’Église, lors de l’institution du jeûne du Carême. Si cette mesure a été levée au 16ème siècle par le Vatican, elle est restée largement suivie par certains fidèles à travers le monde. Ainsi les œufs étaient conservés jusqu’à la fin de la période du jeûne, et, les gens décoraient ceux-ci pour ensuite les offrir et en faire la consommation pour la célébration du dimanche de Pâques. Il était donc logique de voir l’arrivée des chasses aux œufs pour amuser les enfants, car après tout, les œufs étaient en abondance !

Le lapin, quel rapport ?

raabit-eggs

La Bible ne fait aucune mention d’une créature aux longues oreilles et d’une petite queue en forme de boule, qui apporte des œufs colorés aux enfants qui se comportent correctement ! Mais, il en est qu’aujourd’hui, le lapin de Pâques est devenu l’emblème inné et reconnu pour cette fête. L’origine exacte de cette mammifère mythologique est inconnue, si ce n’est que les lapins ont la réputation d’être des procréateurs prolifiques, depuis des siècles, ainsi symbolisant la fertilité et le renouveau. C’était au 18e siècle que ce lapin de Pâques surgissait en Amérique alors que les immigrants allemands arrivaient avec leur tradition d’un lièvre pondant les œufs. A cet effet, leurs enfants confectionnaient des nids pour les œufs de Pâques peints. Avec le temps, la coutume se propageait, et, là est né cette fable : un lapin avec le petit panier de paille remplis de cocos peints !

Et, le chocolat ?

C’est au 18 e siècle que l’idée de vider les œufs pour les remplir de chocolat s’est imposée ; l’œuf entièrement au chocolat apparaît au siècle suivant.  Alors que le cacao se démocratise, des chocolatiers inventent un mélange de sucre, de beurre de cacao et de chocolat en poudre pour créer une pâte malléable que l’on peut facilement verser dans des moules. L’œuf en chocolat est alors né, et d’autres sculptures en chocolat seront par la suite créées par les confiseurs, comme le lapin et la poule.

Mais qu’est-il devenu de cette fête ?

La signification des œufs de Pâques maintenant plus claire, qu’est devenue de la fête elle-même en ces jours plus modernes ? Dû à sa commercialisation étendue de plus en plus, plusieurs s’arrêtent seulement au chocolat et aux cadeaux, d’autres aux réunions de famille et aux promenades au soleil puisque le printemps arrive ; c’est certainement une fête spéciale pour plusieurs. Mais le vrai sens manque dans plusieurs familles, paroisses, villes, contés et même pays de nos jours. Sa signification initiale et réelle, celle de commémorer la résurrection de Jésus a toute une autre valeur, car elle demeure d’actualité. Alors que plusieurs Églises en font encore la célébration, il reste que la population qui reconnait Jésus comme étant le centre du message de Pâques, diminue. C’est triste selon moi, car là il s’agit du plus grand miracle ! Voici le miracle par excellence ! Pourquoi ? Parce que la vie ici sur terre ne promet que l’état mortel, la détérioration de notre corps, le 6-pieds sous terre comme on pourrait dire! Alors que le Seigneur Jésus est revenu à la vie, il a revêtu l’incorruptibilité il y a 2000 ans ! Ce tombeau vide veut dire une nouvelle vie ! Et, il y a plus encore : Il promet de partager ce miracle avec nous pour celui et celle qui y croit : cette vie transforme la nôtre au travers notre foi en Lui, selon sa grâce, selon son plan d’amour : Il veut que nous ayons accès à cette vie éternelle !

La résurrection de Jésus n’est pas seulement l’objet principal de la célébration de Pâques, mais, c’est également le fondement de la foi chrétienne ; sans la résurrection, il n’y aurait que peu d’espoir concernant la vie après la mort, mais Jésus a vaincu la mort nous dit la Bible.

Bare cross

Voilà Pâques ! Une nouvelle vie en Jésus, qui un jour me prendra avec Lui !

Voici quelques lectures d’encouragement :

Jean 11 : 25-26

Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais.

Jean 17 : 3

Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.

Romains 6 : 4

Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

2 Corinthiens 5 : 17

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

Le petit poussin qui sort de son coco, est de toute beauté, mais le Seigneur sorti du tombeau dépasse largement tout signe de vie, c’est le renouveau!

Une Relation Personnelle avec Dieu

(SVP noter : le terme l’homme est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes.)

Il n’y a que deux approches pour avoir une relation avec Dieu, et cela est soit que l’homme va vers Dieu, ou que Dieu va vers l’homme. Il y a définitivement un premier pas pour cette relation, mais à qui l’honneur? Après tout, une relation doit être à deux sens.

Je viens élaborer sur ce sujet car il y a une façon populaire mais irrationnelle d’établir une telle relation, je dirais même quasi impossible, et il y a une manière simple et facile, une qui non seulement est considérée comme réalisable et cohérente, mais qui se veut infaillible et incontestable.

Dans le schéma ci-contre on peut voir les deux approches :

 

Schema Relation Dieu

APPROCHE # 1

Dans cette approche, on peut remarquer la direction de la flèche visant vers le haut, où celle-ci semble la plus logique; après tout, chaque individu fait sa propre décision, et c’est lui qui détermine si oui ou non, il désire une relation avec Dieu, n’est-ce pas? Si cela est vrai, il y a néanmoins un obstacle à franchir et cette haie, ou barrière d’imperfection vient empêcher la relation de se concrétiser. Il s’agit de se faire valoir, et de gagner sa place avec Dieu afin d’obtenir l’acceptation de Dieu, son appui et sa bénédiction, mais est-ce possible? Quels genres de sacrifices et d’efforts seront admissibles devant un si grand Dieu, pour mériter son attention, être aimé et y fonder une relation de réciprocité viable?Offer

C’est malheureusement un cul-de-sac. Laissez-moi expliquer pourquoi. Ce sentier est démarqué par les œuvres: l’homme, dans sa nature cherche à plaire, cherche à être justifié en accomplissant des bonnes actions, en exerçant la charité, etc. Son désir est de se faire aimer et se faire accepter, et selon sa propre pensée, il croit que toutes ses actes de bienfaisances lui serviront d’un accès, ou d’une connexion avec Dieu. Car dans son fort-intérieur il se dit : voici ce que j’ai fait, voici mes bonnes œuvres, Seigneur, j’ai toujours essayé de mon mieux, à te plaire et faire ta volonté…….j’ai contribué et j’ai payé ma dîme, etc. Son but ultime est de se faire valoir et monter l’échelle vers Dieu.

BienfaisanceMais toutes ces efforts ne servent qu’à obtenir une position du mérite. Malheureusement cela ne sert qu’à glorifier l’homme, le gonfler dans son estime. Cet individu croit vraiment obtenir faveur et présume bâtir une relation avec Dieu alors qu’il n’en connait jamais de bénéfice ultime, car il se répète avec d’autres bonnes œuvres, espérant toujours que cette fois-ci, ce sera assez.

L’approche # 2

C’est celle-ci, où Dieu, dans Son amour, a déjà fait le premier pas vers l’homme :

Remarquez dans l’illustration, comment la flèche change de sens et se dirige vers le bas. Voyez-vous, l’état de l’homme (ses imperfections, ses fautes, son état de détérioration et son égoïsme), est la cause de l’abîme entre Dieu le Créateur et sa création. Dieu, tout-puissant et trois fois Saint, dans sa magnificence et sa miséricorde, a intervenu avec un plan de rédemption : Il désirait voir l’homme redevenir pure et acceptable en Sa présence, et reconstituer une relation avec lui. Son amour dépassait toute imagination! C’est pourquoi la rançon coutait si cher : Jésus, Fils du Dieu très-haut, est venu dans ce monde, il a connu la mort sur la croix pour l’expiation de nos fautes, a payé le prix du rachat de l’homme. L’abîme de culpabilité qui nous séparait, est donc maintenant recouverte d’une réconciliation : non seulement le sacrifice à la croix vient payer la dette de l’homme, mais la résurrection nous garantit la vie! Celle-ci promets la vie éternelle (le ciel) avec Lui pour celui qui y croit et demande pardon : il n’y a plus de condamnation pour le croyant! Il y a plus encore : cette pétition du repentant envers Dieu est nécessaire qu’une seule fois, car Dieu lui-même pardonne nos fautes, et ce, une fois pour toutes, tout comme le sacrifice parfait de Jésus.the cross

Il n’y a plus de faveur à faire pour mériter d’être enfant de Dieu; aucun niveau de performance n’est exigé de Dieu, nullement! C’est une simplicité de message d’amour, de liberté et d’espérance, où la relation devient accessible pour l’homme dû au premier pas de Dieu. La deuxième approche dans l’illustration démontre que l’abîme est franchie, et que nous n’avons qu’à saisir le don! Pas de religion, pas de chapelets, pas de rituels, ni de rites, mais une rédemption d’amour garantie à cause de Jésus lui-même. Puis, les bonnes actions qui suivent, sont des actes de reconnaissance envers un Sauveur et non des œuvres de charité, de bravoure ou de prouesse. Il fait rédemption à quiconque croit en cette grâce, ce cadeau, et OUVRE la porte d’accès pour une relation viable et éternelle.

C’est la raison ultime pourquoi j’écris à tous les mois : ce n’est pas une religion, mais une expérience personnelle avec un Dieu vivant. Dans ce monde de permission, de libéralité et de standards établis par l’homme, il est facile d’obscurcir la grâce divine de Dieu par la pratique de traditions….

Quel plan formidable pour moi, qui est délinquante, qui n’a aucun mérite, mais qui une fois assujettie à mon Seigneur et Sauveur, obtient grâce et miséricorde dans Son amour, éternellement! A Dieu soit la gloire!

Voici quelques textes de la Bible, qui encouragent et rendent crédibles les Paroles du Seigneur, en livrant ce message simple, rempli de vérité et d’amour! Saisissez-le aujourd’hui!

Éphésiens 2 : 4 à 9 – le plan de rédemption expliqué, qui ouvre la porte à la relation personnelle :

Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés);

Il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus Christ.

Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.

Jean 3 :16

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

Éphésiens 2 : 13 à 18 –  la vie, une fois réconcilié avec Dieu :

 Mais maintenant, en Jésus Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ.

Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié.

Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près; car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit.

La vie en Christ

Autres textes et promesses qui certifient, qui viennent supporter le plan de rédemption et qui soutiennent sans fin, la relation personnelle avec Dieu :

Romains 8 : 1

Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ.

Romains 5 : 10

Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.

Romains 8 : 2

En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.

Romains 8: 11

Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

 

Les Lettres d’Amour

Ah! les lettres d’amour, les promesses d’amour !

Alors que les bijoux et les diamants sont captivants, il n’y a rien de plus intime que des paroles écrites venant du cœur ! Un cadeau reçu pour la St-Valentin par exemple, est toujours apprécié, et peut manifester l’amour ressenti pour son partenaire dans la vie, mais une lettre d’amour qui accompagne le cadeau ou un souper romantique aura un effet émouvant, qui saura charmer le cœur !Envelope hearts

Par le passé, lors de l’âge pré-technologique, il n’y avait que les lettres et mémos écrits à la main comme moyen de communication à distance, autre que la parole elle-même. Rose & penQuelle dimension limitée lorsqu’on s’arrête deux minutes pour y penser : pas de courriel, ni de texto, ni de FaceBook ou Instagram, pas de Twitter, ni de téléphones intelligents (smart phone) mais l’échanges de lettres par poste conventionnelle et dans certains cas le télégramme pour accélérer le message.

Mail box heartOn peut accéder à toutes sortes d’exemple de lettres d’amour sur internet, pour stimuler la créativité afin d’écrire et de composer quelque chose de spéciale (surtout dans nos temps modernes où l’on fait l’abréviation de tout ou presque avec les texto (SMS) hihi !). J’ai trouvé par exemple, un extrait d’une lettre du Général Napoléon Bonaparte qui écrivait à sa bien-aimée Joséphine Bonaparte en 1790 :


Paris, le 6 brumaire an IV

7 heures du matin

Je me réveille plein de toi. Ton portrait et le souvenir de l’enivrante soirée d’hier n’ont point laissé de repos à mes sens. Douce et incomparable Joséphine, quel effet bizarre faite vous sur mon coeur ! Vous fâchez-vous ? Vous vois-je triste ? Êtes-vous inquiète ? mon âme est brisée de douleur, et il n’est point de repos pour votre ami… Mais en est-il donc davantage pour moi, lorsque, me livrant au sentiment profond qui me maîtrise, je puise sur vos lèvres, sur votre cœur, une flamme qui me brûle. Ah ! c’est cette nuit que je me suis bien aperçu que votre portrait n’est pas vous ! Tu pars à midi, je te verrai dans 3 heures. En attendant, mio dolce amor, reçois un millier de baisers ; mais ne m’en donne pas, car il brûle mon sang.

Quelle révélation de sa part, un homme militaire et puissant, construisant un empire suite à la Révolution Française. Imaginez recevoir une lettre si passionnante, comment le cœur de celle qui la reçoit est absolument émue et enjôlée !

Multi heartsMais, saviez-vous que les lettres les plus anciennes sont dans la Bible ? Le Cantique de Salomon trouvé dans l’Ancien Testament de la Bible Hébraïque représente la voix de deux amoureux qui se louent simultanément. Il s’agit d’une écriture à la fois historique et religieuse, mais qui démontrent l’intimité et la passion de leur amour. Voici un extrait :

Cantique des Cantiques, Chapitre 5 verset 2 à 4 :

J’étais endormie, mais mon coeur veillait… C’est la voix de mon bien-aimé, qui frappe: -Ouvre-moi, ma soeur, mon amie, Ma colombe, ma parfaite! Car ma tête est couverte de rosée, Mes boucles sont pleines des gouttes de la nuit. -J’ai ôté ma tunique; comment la remettrais-je? J’ai lavé mes pieds; comment les salirais-je? Mon bien-aimé a passé la main par la fenêtre, Et mes entrailles se sont émues pour lui.

Ah les lettres d’amour, les promesses d’amour ! Recevoir une lettre de son (sa) bien-aimé(e), cette lettre ne serait pas laissée à trainer, à attendre, mais l’anticipation et l’excitation ferait en sorte que la lettre sera lue presqu’immédiatement s’il s’agit d’une relation d’amour véritable et palpitante ! Elle serait lue à plusieurs reprises si la période d’éloignement entre les deux amoureux était prolongée : chaque mot et chacune des ponctuations seraient examinés et même récités, n’est-ce pas ?

Il y a aussi l’opposé, où jadis, une lettre d’amour comblée de promesses s’est dissipée et a perdue sa crédibilité avec le temps. L’amour est comme une flamme, soit alimentée ou étouffée.

L’amour parfait et inconditionnel

L’être humain est fait pour aimer et être aimé, il n’y a aucun doute. Mais l’amour complet, parfait, sans condition qui est gratuit et offert à chacun vient de Dieu lui-même. Notre Seigneur Dieu qui nous a créés, nous aime, toi et moi, d’une façon absolue et inconditionnelle ! Pas de déceptions, pas de chagrin, pas d’amertume, pas d’obstacles ni de discriminations peuvent brimer cette relation d’amour. Comment cela diffère de ce que le monde nous offre! Qui de nous n’a pas été chagriné, déçu, doublé, trompé, ou simplement avoir été infortuné en amour?

Il a choisi de nous aimer le premier !No. 1

Il nous a aimé le premier ! Nous n’avons pas à gagner l’amour de Dieu, car c’est déjà fait ! Voici un extrait de la première Épitre de Jean, chapitre 4 concernant l’amour de Dieu pour sa création:

L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. Personne n’a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous.

Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu’il demeure en nous, en ce qu’il nous a donné de son Esprit. Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde. Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde: c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement.———–Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier.

 

On peut faire lecture et répéter sans fin ces versets apaisants qui viennent de Dieu, éliminant ainsi tout doute, car il est parfait et inconditionnel. Sa flamme ne s’étouffe point! D’ailleurs, c’est un Amour qui sauve l’âme et crée l’harmonie.

De plus, cet amour ne reste pas indifférent mais se transpose, de nos cœurs à d’autres. N’est-ce pas là le premier et le deuxième commandement de Dieu ? On peut lire dans Mathieu 22 : 37-39 :

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Son amour est éternel et rempli d’espérance

À la base, l’amour vient de Dieu; ce n’est pas le produit ou le fruit de l’imagination ! Dieu est Amour et en est une vérité absolue. Ses paroles reflètent bien celui-ci : ce sont des lettres d’amour qui subsistent avec le temps, qui s’adressent non seulement à toute personne qui les méditent mais aussi pour toutes générations passées et futures! Un message d’espérance pour la vie éternelle! Voyez le livre des Romains, ch 5 verset 8:

Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

 

J’ai trouvé cet énoncé, qui mérite une réflexion et peut servir d’inspiration dans nos vies de tous les jours:

Dans les choses nécessaires, cherchez l’accord

Dans les les choses douteuses, ayez une libéralité

Mais en toutes choses, possédez la charité!

Richard Baxter
Révérend Britannique  – autour de l’an 1650

Un Amour qui console, qui affermit et procure la paix

Pour moi, je sais où trouver les Paroles d’amour,  de consolation et d’espérance: je les chéris afin de vivre en paix, et permettre à mon tour d’aimer les autres, sans que je sois parfaite (!), loin de là ! Ce sont les Paroles de la Sainte Bible, qui se trouvent dans ce livre d’Amour, de Vie et de Restauration (inépuisables dans leur nature), qui ajoutent à mon bien-être ici-bas sur terre en attendant Son retour glorieux !

Direction!Surtout n’oubliez-pas, ce n’est pas une religion, mais une direction pour la vie ! Si nous regardons à cela comme religion, nous serons désormais sans espoir, en cherchant à plaire, et à tenter de gagner Son amour par nos actes de charité et nos comportements positifs et justifiables! Mais non ! Il nous aime sans condition, il nous accepte tels quels, et c’est une grâce déjà accordée pour celui ou celle qui croit, un cadeau, avec aucun mérite. Quelle simplicité alors que plusieurs trouve Dieu compliqué!

 

             Psaume 136 :1-3

Célébrez l’Éternel, car il est bon,
car son amour dure à toujours.
Oui, célébrez le Dieu des dieux,
car son amour dure à toujours.
Célébrez tous le Seigneur des seigneurs,
car son amour dure à toujours.

                                              Hands with Bible

Comment ça, la foi?

La foi (ou la confiance) s’installe à l’intérieur du cœur et trouve son fondement sur à peu près n’importe quoi.

Il y a des gens qui ont confiance en d’autres personnes, dans des objets tels que petites statuettes, chapelets, endroits sacrés, le compte en banque, l’emploi, l’horoscope, la géomancie, les pratiques de divination, et les superstitions quelconques. Pour une grande part, on peut y trouver du palpable, un aspect qui plait au cœur et qui vient chercher l’humain dans sa recherche pour satisfaire un vide, un désire d’appartenir, à faire confiance en sorte qu’il y trouve confort, et là où il ressent un certain feeling….  On entend souvent quelqu’un dire qu’une certaine chose ou circonstance apporte la chance…. plusieurs se fient sur ce feeling, mais a-t-on établi sa raison et sa fondation ?

Vous êtes-vous demandé en quoi vous faites vraiment confiance dans la vie de tous les jours ?Walking in faith Quelle en est sa stabilité, est-ce là un jour et reparti le lendemain, est-ce quelque chose qui demeure ? Est-ce temporaire ou est-ce quelque chose de stable qui va durer pour vous pendant toutes vos épreuves, sans broncher ?

Il est bon de revoir certaines caractéristiques de ce que veut dire faire confiance et avoir la foi, afin d’aider à décortiquer les fondements de nos croyances, et leurs principes logiques et essentiels.

L’objet de la foi

Si vous prenez l’avion pour une destination quelconque, quelle est la confiance nécessaire pour l’embarquement dans un tel appareil, lequel fera ascension dans le ciel, avec une grande vitesse, et dont le pilote doit conserver l’équilibre et le contrôle de ce monstre jusqu’à l’atterrissage ? Bonne question, non ?

Ou encore, si vous faites la pêche-sur-glace ou autre activité d’hiver sur un lac gelé, combien de foi faudra-t-il pour y marcher ou même rouler avec une automobile ou la motoneige? Avez-vous pensé aux variables, telle que la température, la grandeur de la superficie gelée, l’épaisseur de la glace ?Ice-skating

Demanderiez-vous à quelqu’un combien de foi (quelle mesure de foi) est nécessaire pour traverser un lac en hiver avec un ou deux pouces de glace seulement ? Ce serait plutôt, l’épaisseur de la glace qui déterminera le degré de confiance !

Voyez-vous, la mesure de confiance ou de foi que cela prend pour faire certaines choses, dépend de l’objet dans lequel on y place sa confiance. Ce n’est pas le feeling qui en détermine la fiabilité mais plutôt l’objet et les spécificités de l’objet. Il y a un élément de réalisme qui vient jouer dans l’équation, un état physiologique ou encore une authentification quelconque qui vient déterminer ce degré de confiance.

La fiabilité et la crédibilité de l’objet

Donc, afin de croire et faire confiance en quelque chose ou quelqu’un, l’élément de fiabilité et de crédibilité est nécessaire. La foi sera ainsi stable et crédible, dans la mesure ou son objet l’est aussi.  On peut conclure que le manque ou la faiblesse de la crédibilité de l’objet fera en sorte que le degré de confiance ou de la foi, en serait affecté et pourrait devenir beaucoup plus douteux.

Si dans l’exemple du lac gelé, on voit des voitures y faire les courses et une foule de gens s’y trouve pour l’événement, on aura une confiance immédiate, sans de doutes, et sans souci pour y marcher ! L’objet lui-même en a fait ses preuves et sa crédibilité devient véritable !

La confiance en Dieu 

Après avoir compris que notre foi est fondée sur l’objet (ou la personne), on peut mieux comprendre comment fonctionne notre croyance et confiance en Dieu. Car, ce n’est pas la grandeur de ma foi qui compte, mais la grandeur de Dieu lui-même ! Car la foi (ou une confiance) en elle-même, n’a aucun pouvoir. A quoi sert avoir beaucoup de grande foi sur une glace de 1 ou 2 pouces ? !!! Si je contemple cette fausseté, je serai dans l’eau en un rien de temps, et perdrai ma vie rapidement, du moins ce hasard et cette chance est grande et contre moi ! VID: Lake Fish Family Lose Car As Engine Melts IceC’est toujours l’objet de la foi qui compte : Dieu, Créateur ! Regardez les montagnes ! Regardez les océans, le ciel et les couchés de soleil, et tous les splendeurs de la nature !—et enfin nous les créatures, sans compter tous les animaux de la terre, de la mer et du ciel ! Les miracles de Dieu sont innombrables, et ses attributs son absolument crédibles ! Quoi de plus sécuritaire ?

Le croyant n’a pas plus grand que le Dieu de l’Univers en qui croire, faire confiance et y mettre sa foi pour sa vie, c’est indéniable. Ce n’est pas un feeling, mais une certitude avec les Paroles de Vies venant de la Sainte Bible qui complémentent et authentifie sa création et ses miracles.

Si vous dites, moi je n’ai pas assez de foi, vous n’avez pas besoin d’une plus grande foi, mais plutôt vous avez besoin d’un plus grand dieu ! Apprenez à le connaitre et Il deviendra votre bouclier, votre refuge, votre paix et votre Sauveur ! C’est là l’objet d’une foi crédible.

Un Dieu crédible – un croyant ferme

Andrea Bocelli, le grand chanteur-auteur-compositeur Italien, l’a bien défini dans ces mots personnels lors d’une émission télévisée en ce Noël 2018; une grande vérité s’est révélée dans sa déclaration, une affirmation qui ne peut être contestée, surtout de nos jours dans les incertitudes et le chaos qui nous entourent. Il dit : Nous avons tous à répondre la question suivante, laquelle je me suis posée il y a longtemps déjà : quelle est la raison de mon existence ci bas, pourquoi cette vie, même aveugle comme moi ? Il n’y a que deux réponses possibles, soit que je crois en Dieu, le Créateur, en Celui qui a LE pouvoir éternel et exceptionnel de me sauver, ou croire en un autre dieu, mais quel dieu, car ce deuxième sera un dieu fautif qui saura décevoir, que j’appelle la chance—-croire en ce deuxième dieu, c’est de vivre par hasard, avec l’espoir vide—- ce n’est pas solide— la foi ne durera pas et connaitra des fluctuations allant d’une fausse croyance à l’autre….

M. Bocelli, un croyant ferme, car sa foi repose sur ce qui est grand et fiable. Voilà la glace de deux pieds d’épaisseur ! Dans son site web on peut faire lecture de ce qu’il croit, cet objet de la foi, et je traduits de l’anglais :

vue ce climat, j’ai décidé de faire l’interview à la télévision concernant mon cheminement spirituel personnel ; ce chemin m’a amené à croire en Celui qui a créé ce monde. Je sais, qu’au travers de mon expérience personnelle, cette confiance, cette croyance, cette foi, qui est fondée et développée sur ce qui est raisonnable, logique et normal, apporte aussi des résultats d’espérance, de paix et de prospérité.   (Faites lecture en ligne ici :  http://www.andreabocelli.com/diary/17-11-2015/ )

 

On peut certainement comprendre comment il place sa confiance sur l’objet, c’est-à-dire la personne de Dieu, là où est tout le pouvoir.

 

Le sceau de la foi

Une fois l’objet de la foi établie, en ce qui concerne de croire en Dieu, et que cette crédibilité est fondée dans le cœur, cela n’apporte que des bénédictions et des bienfaits, même pendant les souffrances et les moments noirs vécus sur terre.

On peut lire dans la Bible que cette foi, cette croyance en Lui est comme un sceau. Voici, la définition du sceau, c’est la permanence ! À toujours ! Plus de doutes ! Combien l’appartenance à Dieu est maintenant protégée ! (Lire I Corinthiens 2 : 21 et 22) ainsi que ces versets, dans le livre des Romains :

Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ ! (5 :1)

L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. (8 :16)

 

Encouragements !

Quel encouragement pour partir une nouvelle année avec des nouvelles perspectives et des résolutions qui apaisent le cœur.

Bonne et heureuse année à tous ! Que votre foi repose en toute quiétude sur l’objet de la foi qui compte, Dieu lui-même !

 

Méditations sur la foi, lecture recommandée, Les Trésors de la Foi :

https://www.xl6.com/articles/9782906287907-les-tresors-de-la-foi-meditations-quotidiennes

Believe

Gloire – Grâce – Gloire : Une méditation pour ce temps de Noël

 

Voici l’ordre dans laquelle on peut raconter l’histoire de Jésus, Emmanuel, (Dieu avec nous): GLOIRE – GRÂCE – GLOIRE!

  1. Une première GLOIRE ! Voici Noël !

 

Screen Shot 2018-11-19 at 2.33.51 PM

La naissance de Jésus, il y plus de 2000 ans, fut un événement ayant tellement d’importance que cette fête a subsisté pendant tout ce temps jusqu’aux temps moderne de nos jours ! Nous fêtons celle-ci encore aujourd’hui dans presque tous les pays au monde ! De plus, sa venue avait été prophétisée des centaines d’années au préalable, n’est-ce pas incroyable ? Faites lecture du Prophète dans Ésaïe 9 : 6, alors que l’annonce du Sauveur à venir date d’environ 700 ans avant JC :

Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

Quel accomplissement glorieux, alors que Dieu envoyait son propre fils unique pour vivre parmi les hommes ! Sa naissance était reconnue comme une grande gloire, car on annonçait la venue d’un Sauveur, d’un Roi, le Seigneur des Seigneurs ! Les fêtes et les cérémonies étaient et sont encore une grande célébration lorsqu’arrive le temps de Noël.

Voici un Sauveur nous est né !manger

On peut lire ces versets dans le Nouveau Testament de la Sainte Bible :

Mat 1 : 20-21

Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit: Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint Esprit;  elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.

2. Un temps de GRÂCE !

Dans le plan Divin de notre grand Dieu, Il a permis que Jésus soit crucifié (pour l’expiation de nos fautes), et que par sa résurrection à la vie trois jours plus tard, nous ayons aussi cette vie, laquelle se trouve en Jésus-Christ. Nous vivons donc dans un temps de grâce depuis l’ascension de Jésus au ciel, marqué par la venue du St-Esprit, lequel anime le croyant, et ainsi bâtit sa foi. Il s’agit d’un temps de salut car Dieu offre gratuitement cette vie si nous croyons en Lui. Si ce n’était du miracle d’une vie sacrifiée par un homme sans fautes, venant de Dieu lui-même, pour une vie nouvelle et éternelle que nous trouvons en Jésus seul, nous serions tous damnés ! Comme le message est simple, claire et véridique, et surtout joyeux! (Mais beaucoup sauront nous détourner par des fausses doctrines de nos jours.)

De posséder cette vie en Lui, nécessite une croyance ferme : croire en Dieu, croire en Son Fils, en son message de Noël, en sa venue pour nous sauver. Mais certains diront, comment savoir que cela est vrai?

Si vous prenez l’analogie d’une police d’assurance dont vous en payez les primes afin que votre conjoint ou autre personne (qui en serait le/la bénéficiaire) pourrait réclamer la somme de l’assurance lorsque vous décédez, ceci représente bien ce que le Seigneur Dieu fait pour nous, pour quiconque croit. La prime est payée, car la vie de Jésus a été sacrifiée, et le Testament laissé aux hommes démontre cette Bonne Nouvelle au travers tous les livres du Nouveau Testament et dans plusieurs livres de l’Ancien Testament. Voici cette bonne nouvelle, l’opportunité pour quiconque croit, n’importe sa couleur, son origine, ou sa langue, sans exception, où nous avons accès à cette vie éternelle en Jésus-Christ, parce qu’il n’est pas demeuré dans sa tombe mais qu’il a ressuscité des morts ! Cela est le sceau que Dieu place sur l’âme de celui ou celle qui veut bien croire, quel cadeau !

Voici, ce Sauveur donne la vie !

Voici les promesses de Dieu, dans Sa Parole divine :

1 Jean 5 : 11

Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.

Jean 3 : 16

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

3. La GLOIRE à venir : Le Paradis Céleste

Voici ce Sauveur est Seigneur, Roi des Rois, pour l’Éternité!

Pendant ce temps de grâce, nous pouvons avoir la certitude de notre destination éternelle avec Dieu ! Pourquoi ? Parce qu’Il le promet et c’est Sa volonté qu’aucun de nous périsse. Comme il a promis au temps de David et des Prophètes qu’un Sauveur viendrait, (le fils du Dieu très Haut), et que cette promesse fut réalisée, de même nous pouvons nous fier sur Lui pour la seconde venue du Fils, qui viendra régner éternellement avec ceux et celles qui auront placé leur confiance en Lui ! Une GLOIRE certaine !

Or l’espérance que le croyant possède alors qu’il attend ce Roi et Seigneur, connaitra cette gloire en réserve, où il n’y a plus de souffrance, plus de peine, plus de famine, plus de crimes, mais une existence éternelle avec un corps incorruptible, dans la joie, la paix et la magnificence de Dieu. La GLOIRE à venir, qui ne voudrait pas cette vie parfaite ? Alléluia ! Comme c’est encourageant lorsqu’on regarde, entends et ressent toute la misère, les douleurs et la violence dans le monde présent…..

Comme, j’ai la joie dans mon coeur!

Happy

Écouter de petit chant Youtube ci-bas! Cela ne prend qu’une minute: Joie dans mon cœur !

 

Retour au Foyer

RETOUR AU FOYER

Comme c’est plaisant d’aller en vacances, de partir quelques temps pour se changer les idées, prendre du repos, être à l’aventure et explorer un nouveau pays ou une nouvelle ville, ou simplement voyager vers une destination unique. Il y a beaucoup d’anticipation qui s’accumule et une hâte qui se crée lorsque l’on planifie un voyage ; c’est excitant !

Ne serait-ce que pour une certaine durée et cela prend peu de temps où l’ennuie de notre domicile vient nous accaparer. L’empressement de revenir à la maison s’accroit et on a hâte de reprendre la routine, revoir les siens, et revenir coucher dans son lit, n’est-ce pas ? Nous avons tous certainement vécu l’expérience ! Il est bon de retrouver son foyer !

Petite Histoire VraieAFRICA

Un missionnaire et sa femme, M et Mme Henry C. Morrison, des gens de foi Chrétienne servant le Seigneur en Afrique pendant 40 ans, revenaient au pays (E.U.) pour leur retraite. Ceci se passait à l’époque où les voyages transcontinentaux se faisaient par bateau. Comme ils arrivaient au port de New York, ils avaient des sentiments mixtes, car malgré leur excitation d’enfin mettre le pied sur terre dans leur pays, ils étaient accablés : aucune pension monétaire connue ne les attendait, leur état physique était plutôt frêle, et ils étaient très fatigués.

Lorsqu’à bord du navire, ils avaient découvert que le Président (T. Roosevelt à l’époque) et son entourage étaient aussi à bord, et revenaient d’un voyage d’expédition et de chasse d’animaux exotiques. Lors du débarquement, le Président et les siens étaient accueillis par une délégation monstrueuse qui l’applaudissaient avec telles louanges, qu’il était impossible de manquer cette fanfare.

Le Révérend Morrison ne pouvait s’empêcher d’avoir un sentiment d’envie envers tout ce tra-la-la, car il n’y avait personne là pour l’accueillir lui et sa femme, après avoir servi 40 ans de leur vie à l’étranger. Quelle différence entre cette mission et celle du Président…..cela apparaissait tellement injuste pour lui. Son épouse lui dit « tu ne devrais pas réagir comme cela et t’en faire » et, il lui dit « je ne peux m’en empêcher, cela semble tellement inéquitable, à mon avis et ça fait mal »

Une fois entrés dans une chambre d’hôtel plutôt piètre, mais selon leur budget, l’humeur de M. Morrison était toujours la même : un cœur rempli d’amertume au lieu de joie. Ils devaient maintenant faire leur plan pour leur retraite et s’installer quelque part. Les décisions étaient difficiles et sans direction à ce moment-là. Son épouse lui dit « pourquoi ne pas mettre cette situation devant Dieu, comme on pratiquait toujours lorsque nous servions le Seigneur, tout problème doit être placé devant lui, et avec foi, Dieu répondra ».

Dans l’intimité de la chambre et avec le cœur troublé, il confiait sa position à Dieu. Quelques moments plus tard, il revenait à sa femme avec un sourire et un éclat dans son visage ; quelque chose venait de se passer. Elle lui dit : « mais, qu’est-ce qu’il s’est passé dans ce moment si bref ? » Il lui répond « Le Seigneur a réglé cela pour moi, je Lui ai confié comment j’étais amère de cette parade avec le Président, de cette reconnaissance qu’il recevait pour rien du tout, pendant que nous, nous étions affligés et laissés seuls avec aucun encouragement. Et tout à coup, le Seigneur me parlait, dans mon cœur, il me dit : « Mais tu n’es pas encore arrivé à ta demeure, celle-ci t’attend dans les parvis éternels, où les louanges et la gloire de notre grand Dieu resplendiront sans fin! »

Comme Chrétiens dans la foi, nous ne sommes pas arrivés à la destination éternelle et finale de notre vie! La vraie demeure nous attend ! Quel couronnement ce sera de rencontrer Dieu lui-même, où notre gloire sera reconnue à ce moment-là, car la gloire des hommes n’est que passagère : ces moments de gloires pour le Président étaient non seulement temporaires mais devenaient futiles et disparaissaient rapidement avec le temps.

Il est vrai que c’est toujours bon de revenir à la maison lorsqu’on part en voyage, mais la vie terrestre elle-même n’est qu’un voyage, et prendra fin. Vaut mieux se retrouver en accord avec notre grand Dieu et avoir l’assurance d’une demeure éternelle, où règnera une paix et une véritable fête que de tourner en rond sans connaitre notre fin ici-bas sur terre ! Une vraie demeure attend celui et celle qui se confie en Dieu ! Et cela, suivie de fanfares extraordinaires et impérissables !

Voici quelques promesses d’encouragement à cet effet, qui ont su me soutenir au long de ma vie, et qui font parties de mon existence et de ma foi en Dieu à tous les jours :

II Corinthiens 5 : 1

Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme.

Jean 14: 1 – 3 – Paroles de Jésus lui-même :

Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi.

DEUXIÈME LECON DE VIE

Chat_lionLorsqu’on prend le temps d’analyser la réaction de M. Morrison, il y a une autre leçon de vie à saisir, qui elle aussi représente un encouragement pour notre vie Chrétienne.

L’orgueil humaine, qui est facilement froissée par des circonstances que l’on raisonne injustes, par des paroles agressives ou outrageuses qui peuvent blesser, ou par des comportements qui semblent tellement immérités, que la nature même de notre être veut réagir. Elle veut crier ! Elle veut la justice ! Quoi de plus normal ?

Mais, comme Chrétiens dans la foi, la Parole de Dieu vient nous guider et nous éclairer sur ce propos. Nous sommes tous défaillants dans notre nature et les blessures sont et seront immanquables. Nous sommes appelés à renoncer à notre volonté personnelle qui elle veut la justification, veut l’explication, veut savoir pourquoi, et veut se défendre. Les paroles de notre grand Dieu juste et puissant, rempli d’amour pour nous, viennent nous encourager à demeurer humbles, à remettre toutes choses devant Lui, et avoir confiance qu’Il prendra soin de nous dans toutes les afflictions, en toutes circonstances par Sa grâce infinie.

Lectures encourageantes, lorsqu’on médite sur la Parole divine du Seigneur et que l’on réagit positivement avec Ses préceptes :

I Pierre 2 :19-20

Car c’est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement. En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c’est une grâce devant Dieu.

I Pierre 5 : 5-10

Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d’humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au temps convenable; et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. Soyez sobres, veillez. ………Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.

CONCLUSION : Le retour au Foyer Éternel ! La vie Éternelle !

I Pierre 3 :18

Christ lui-même a souffert la mort pour les péchés, une fois pour toutes. Lui l’innocent, il est mort pour des coupables, afin de vous conduire à Dieu. Il a été mis à mort dans son corps mais il a été ramené à la vie par l’Esprit.

I Corinthiens 6 : 14

Et Dieu, qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera aussi par sa puissance.

Heavens.jpeg

 

 

 

 

Le roc ou la sable?

Le mois passé j’ai eu le privilège de voir une amie de longue date, Jocelyne Cousineau, alors qu’elle subissait la perte d’un être cher, soit son époux Gerry Fitzpatrick, le 11 aout 2018. Étant déjà au Québec pour la naissance de mon petit-fils Jacob, j’étais heureuse de pouvoir assister à la Célébration de Vie de Gerry pendant cette visite. Comme plusieurs, ce sont souvent dans ces circonstances plutôt sombres qu’on semble se rencontrer.

Malgré le cœur triste et accablé pour cette perte, la rencontre était sans aucun doute appréciable et je me réjouissais grandement du renouement avec la famille Fitzpatrick. Le souvenir de revoir Jocelyne et ses proches ce soir-là est gravé à tout jamais dans mon cœur. Ce temps avec eux non seulement m’apportait une consolation personnelle, mais me rappelait aussi de ce qui est important dans la vie : les relations d’amitié et d’amour que l’on possède, les sentiments qui nous lient, l’agrément d’être en compagnie de ceux qu’on apprécie tellement…. Il me semble que ces instants-là passent beaucoup trop vites, ou se font trop rares. La chaleur humaine manque à notre agenda beaucoup trop souvent.

Lors du service, l’officiant apportait une lecture tirée de la Bible, celle des deux maisons, soit une bâtie sur le roc et l’autre sur le sable. On nous rappelait un parallèle avec ce que Gerry avait bâti tout au long de sa vie, une vie fondée sur l’amour, la reconnaissance, l’appréciation et l’intégrité, tous des préceptes abstraits mais qui sont absolument
inestimables et notables pour une famille unie, respectueuse et solide, comme sur le roc.Picture1 Les matériaux de construction pour cette fondation si vous voulez, sont des éléments difficiles à concevoir, à conserver et à entretenir. Tandis que le bâtiment sur le sable ressemble à quelqu’un de frivole, qui se fait brimbaler selon les dires du vent, comme naviguant dans la brume, avec aucune direction sérieuse.

Voici l’extrait dans Mathieu 7 : 24 à 27 où on peut lire ces paroles, qui venait de Jésus lui-même :

C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.

La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc.

Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable.

La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande.

Après réflexion de cette parabole, une fois retournée chez moi, c’était très clair que oui, Gerry avait saisi les valeurs et principes qui comptent dans la vie, pour une existence ferme et sereine, apportant refuge pour sa famille, telle que la maison sur le roc.

Mais il y a aussi un deuxième élément du texte qui surgit, le premier verset ci-haut où Jésus fait l’introduction de l’histoire, et dit : quiconque entend ces paroles que je dis, et les mets en pratique…. Cela signifie qu’il y a des paroles à entendre et en tirer l’enseignement, comme condition initiale, afin de bâtir correctement sa maison…. n’est-ce pas?

Les paroles de Jésus sont nombreuses, mais son message est simple et unique. Jésus expliquait sans cesse aux gens, comment se rendre au paradis. Il se servait de plusieurs paraboles et histoires afin de faire comprendre ce plan du salut à tous ceux qui voulaient bien l’entendre. Lors de la lecture des quatre (4) premiers évangiles du Nouveau Testament de la Sainte Bible, on peut comprendre qu’il y a une bonne nouvelle disponible à quiconque croit, afin d’être inclus dans le ciel, avec aucun doute du cœur. Jésus faisait donc allusion à mettre en pratique ces actions : ‘entendre, accepter et croire’ en Ses paroles, où celles-ci apporteraient l’espoir et l’assurance du ciel, ce qui pouvait se comparer à la maison bâtie sur le roc.

De même, Jésus se répétait au négatif en disant : quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique …. sera semblable à celui qui bâtit sur le sable. Cette partie du texte s’adressait à ceux et celles qui bâtissaient sans se préoccuper des paroles de Jésus, semblable à un homme qui ne connait pas Dieu, qui se méfie de lui et le rejette. Enfin, un manque de profondeur, un manque de foi, une vie vide et vaine qui exclut Dieu.

Répété à plusieurs endroits dans la Sainte Bible, Jésus désirait immanquablement (et désire toujours présentement) de communiquer ce plan de Dieu pour sauver l’âme. Si cette priorité le concernait tant (et le concerne aujourd’hui), n’est-ce pas une raison importante, même essentielle pour l’humain (celui à qui s’adresse ses paroles) d’y prendre action? Jésus ne veut qu’aucun de nous manque l’opportunité de se joindre à Lui au ciel!

Voici des textes qui sauront encourager, car encore est-il que ce sont des Paroles Divines, qui non seulement contribuent à bâtir sa maison sur le roc, mais se reposant sur Jésus lui-même, Lui qui apporte le salut spirituel, une vie éternelle avec et en Lui :

Romains 10 : 8-13 et 17

Que dit-elle donc? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons.

Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Écriture:

Quiconque croit en lui ne sera point confus.

Il n’y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu’ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent.

Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

 

Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ.

 

2 Pierre 3:9

Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.

 

Le roc ou le sable? Entendre ou ignorer ? Ça c’est la question !House on rock and sand

 

2018 – Vacances d’été au Québec svp!

Voici l’été déjà presque fini!

J’ai eu l’occasion de visiter le Québec en deux différents voyages cet été et quelles joies, quels moments heureux!

En premier lieu, Phil et moi avons voyagé en automobile au mois de juin pour prendre soin de notre petite fille Sofia, alors que les parents (Estelle et Carle) s’en donnaient à cœur joie pour une escapade à New York. Une nouvelle addition arrivait sous peu, et ils en ont profité avant l’accouchement.

Sofia s’est portée à merveille alors que nous la promenions un peu partout, sans compter la gâter un peu aussi! Elle adore la crème glacée!

Plusieurs choses l’ont épatée! Nous sommes allés aux glissades d’eau, aux trucs gonflables, au centre d’achat, et au parc! Une petite acrobate, elle aime beaucoup grimper! Des moments inoubliables avec Estelle lors de son retour, ont été marqués aussi, en attendant poupon, sans savoir le sexe évidemment!

Une visite de Super-Grand-maman (Yolande) avec notre Tante Jacqueline et cousine Brigitte a faite la joie de tous aussi, 4 générations c’est tellement spécial!

Nous avons pris le temps de visiter avec les cousins et cousines du côté des Lajeunesse au Resto Polonais STASH, où Nicolas, mon fils, jouait le piano pendant notre repas. Agréables souvenirs de famille, des moments qui ne surviennent pas trop souvent dûes aux distances et surtout dûes aux occupations de chacun.

À la toute fin, un souper de famille avec les miens a pris place à Chateauguay, pour clôturer le tout!

Phil et moi avons beaucoup aimé notre voyage (des plaisirs combinés avec la fatigue!).

IMG_1321

Ma fille Estelle a donné naissance à un magnifique petit garçon le 19 juillet, Jacob Dion, à 5lbs 6 oz. Un petit bout de chou parfait et en santé mais quelque peu en avance! Une surprise pour toute la famille, car plusieurs pensaient peut-être une autre fille!

Celui-ci a apporté une joie parfaite, alors que j’ai pris l’avion pour me rendre au Québec à nouveau! Cette fois-ci j’ai voyagé seule afin de pouvoir venir en aide à Estelle puisqu’elle allaitait le bébé et ce, aux deux heures. Ma venue fut appréciée, et c’était le temps de se retrousser les manches, m’occuper de Sofia tous les matins, préparer quelques repas, faire le lavage et surtout faire faire les rots au nouveau petit-fils! Exhilarant mais épuisant après deux semaines! Dans la soixantaine, on possède définitivement beaucoup moins d’énergie!

Félicitations encore aux parents! Estelle Hébert et Carle Dion! Quel beau travail,                     un magnifique beau petit garçon!

Les moments d’excitation n’étaient pas seulement pour un nouveau petit-fils ajouté à la famille, mais aussi pour fêter mon fils Nicolas pour sa fête le 13 août! Quel beau plan! Cela faisait environ 6 ans que je n’avais pas été au Québec pour la fête de mon propre fils! On a eu du plaisir, surtout avec Sofia qui ne cessait de dire : Bientôt c’est la fête à mononcle Nick! Comme une grande fille (de 2 ans et demi!), elle savait que les chandelles du gâteau à mononcle Nick étaient soufflées par lui! Non pas qu’elle en avait pas le goût!

Samedi le 18 août, alors que le petit Jacob arrivait à un mois déjà, Estelle et Carle ont reçu la famille de mon côté pour un pique-nique dans leur cours. On dirait une routine, car il se fait maintenant 4 années d’affilées que nous nous retrouvons chez les Dions! Du plaisir avec mes frères et sœurs, Super-Grand-maman et quelques neveux et nièces qui ont fait de cet événement un temps merveilleux en famille. Malheureusement on a pas pris beaucoup de photos cette fois-là!

Estelle prenait ses forces, et nous nous sommes évadés (Estelle et les enfants) pour une journée au Zoo. La température était formidable! C’est tellement drôle de voir Sofia s’exclamée devant les animaux! Un bel âge pour ces découvertes!

IMG_1451IMG_1462IMG_1475

Comme de raison il y a toujours un moment plus dramatique pendant le séjour, et celui-ci était un moment un peu plus triste pour mon frère Philippe et moi-même : notre amie et collègue de longue date, mais près du cœur venait de perdre son époux le 11 août. Il n’était pas question de manquer une visite pour voir Jocelyne Cousineau au salon funéraire lors de la célébration de vie de Gerry Fitzpatrick qui comme par hasard (il n’y en a pas de hasard selon moi!), se produisait en soirée du 18 août. Philippe et moi avons quitté le pique-nique pour se rendre à Laval pour être là lors du service et pour saluer la famille Fitzpatrick. Nos condoléances se rendent pour eux (encore aujourd’hui) alors que cette perte fut non seulement subite, mais très grande—– une famille ultra unie comme on pourrait dire. Quelle épreuve diffiçile.

Enfin, lors de mon retour pour les États-Unis, je me suis retrouvée au restaurant avec ma fille Estelle et bébé Jacob, Super-Grand-maman, mes deux frères et une de mes sœurs. On s’est régalé à Kanawaké, au RAIL GRILL. Encore des moments inoubliables, que de doux souvenirs pour deux voyages exceptionnels!airplane

 

En avion, de retour chez moi, voir Phil mon amoureux, et aussi le retour au travail!

Ah, je m’ennuie déjà!

 

Je remercie Dieu pour TOUS ses bienfaits! Quel privilège que de Lui appartenir!

Tirer des conclusions, c’est chose facile!

Introduction : Visite au zoo par un groupe d’hommes aveugles

Un groupe d’hommes aveugles se rencontraient régulièrement pour des sorties spéciales, soient culturelles, pédagogiques ou autres, afin d’accroitre leurs connaissances et gagner de l’instruction.ELEPHANTS

Donc, un bon samedi matin ils sont invités à faire une visite au zoo, et une fois rendus leur guide les menaient vers l’éléphant. Celui-ci était dans un cercle défini par une clôture, mais avec accessibilité car un dompteur laissait entrer les gens, un à un, pour voir de près et de toucher l’immense mammifère, question d’expérimenter pleinement leur visite.

Le premier homme aveugle, allait contre l’éléphant et touchait son oreille, et considérant qu’elle était grande, il exclamait : mais, c’est comme un drapeau, et avec sa main faisait vaciller l’oreille comme un drapeau —–

Le deuxième individu, de même allait vers l’éléphant et touchant sa trompe, dit : Oh, c’est comme un tuyau d’arrosage! Il asperge tout autour de lui!

Le troisième décidait de flatter l’éléphant sur son côté, et dit : mais c’est tout simplement comme un mur, tout droit et plat, et très grand!

Le quatrième individu aveugle y allait à son tour et prenant la queue avec étonnement, il écriait: mais c’est comme un serpent!

Enfin le cinquième individu, un homme mesquin de stature, tâtait une des grosses pattes et dit : Mais bon, l’éléphant est comme un tronc d’arbre, très massif et droit, un pilon dirai-je!

Chacun a rapporté une partie de ce que l’éléphant représentait. Chacun avait une perception partielle…. une compréhension fragmentaire, un aspect parmi plusieurs, mais aucun d’eux ne pouvais même imaginer ou décrire ce que l’animal était vraiment, dans sa totalité et en toute réalité. Non seulement ils ne pouvaient pas saisir la dimension véritable de sa taille, mais ne pouvaient non plus discerner tous ses attributs et caractéristiques physiques, tel l’étendu de sa force et de son mouvement ainsi que son cachet particulier comme animal extravagant.

 

QUI EST DIEU?

Quand on décrit Dieu ne faisons-nous pas la même chose? C’est difficile de décrire un être Puissant, Créateur, Majestueux et Glorieux quand on ne le voit pas! Nous avons tous des préconçus et des idées fragmentées des différents aspects de Dieu. Par contre, nous manquons de voir le grand portrait, l’entièreté de sa personne, ce qui est chose tellement difficile à concevoir. Pour la plupart de nous, nos propres conclusions et assomptions sont souvent suffisantes, et la véritable description nous échappe car nous sommes aveuglés, surtout par l’invisibilité de son existence. Notre planète et ce qu’elle renferme, les montagnes, la profondeur des mers, le coucher du soleil, etc. révèlent définitivement une création spectaculaire venant d’un être suprême et puissant, mais ce sont là les œuvres de Ses mains, et ne signifient qu’un aspect de Sa personne, une petite parcelle de tout son Être! Dieu est aussi Père, Consolateur, Procureur de la paix et Sauveur du monde, pour nommer quelques-uns de ses titres glorieux!

Les disciples de Jésus étaient aussi comme ces hommes aveugles, alors qu’ils voulaient toucher, connaitre qui était le Dieu véritable, Dieu le Père. Entre autres, Philippe, l’un des disciples demandait la question, dans l’Évangile de St-Jean, au chapitre 8—- on peut lire ce qui se passait il y a deux milles ans avec cette curiosité :

– Je suis, moi, le chemin, répondit Jésus, la vérité et la vie. Personne ne va au Père sans passer par moi. Si vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Et maintenant déjà vous le connaissez, vous l’avez même vu.

Philippe intervint: Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit.

– Eh quoi, lui répondit Jésus, après tout le temps que j’ai passé avec vous, tu ne me connais pas encore, Philippe! Celui qui m’a vu, a vu le Père. Comment peux-tu dire: «Montre-nous le Père?» 10 Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi? Ce que je vous dis, je ne le dis pas de moi-même: le Père demeure en moi et c’est lui qui accomplit ainsi ses propres œuvres. 11 Croyez-moi: Je suis dans le Père et le Père est en moi. Sinon, croyez au moins à cause des œuvres que vous m’avez vu accomplir. 

UN TÉMOIN VIVANT ET FIDÈLE

Jésus a répond d’une façon très simple à ses disciples, et de même pour nous qui posons la question aujourd’hui, sa réponse demeure actuelle  : si vous m’avez vu et connu, vous avez aussi connu le Père (Dieu l’Éternel)! Trop simple pour plusieurs! Voyez-vous, Jésus lui-même est le témoin vivant de ce que Dieu représente! À cause de lui, de sa vie terrestre (Dieu faite chaire) et de sa résurrection de la mort et ascension au ciel, Il est devenu témoin pour nous, le Sauveur ultime et authentique! Il est VRAI, il VIT et il a VAINCU la mort! Que voudrions-nous de plus, que de partager cette espérance vivante en étant réconcilié avec le Tout-Puissant, Dieu lui-même?

Dans le livre de l’Apocalypse du Nouveau Testament, livre d’une révélation venant de la part de Jésus, là où l’apôtre Jean est spécialement choisi pour en écrire les paroles, on peut lire au chapitre 1, (introduction du livre) une description du Fils Jésus-Christ, le témoin fidèle étant une personne en Dieu :

…de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, et le prince des rois de la terre! A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles! Amen! Voici, il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l’ont percé; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen! Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant.

 

Ce qui est le plus difficile à saisir, est le fait que c’est un Dieu INFINI! C’est ce qui le rend absolument Puissant, surtout à cause de son Fils, car c’est là l’espérance vivante! Sa grandeur dépasse toute intelligence, et tout ce que renferme la science et l’univers! Beaucoup plus qu’un éléphant ou qu’un glacier géant, ou encore qu’un volcan en éruption!

Comment voir et discerner le grand portrait? Moi-même, j’en fais l’expérience à tous les jours alors que je découvre des nouvelles facettes à mon Dieu, mon Seigneur. Je découvre un Dieu qui écoute mes prières, qui me pardonne à toujours, qui verses ses bontés et ses richesses envers moi, son enfant, et cela sans aucun mérite de ma part! Il est de même pour tous ceux qui croient et mettent leur confiance en Lui.

David, dans les Psaumes décrivait ainsi ce qu’était Dieu pour lui :

L’Éternel est ma forteresse, mon rocher, mon libérateur. Il est mon Dieu, le roc solide où je me réfugie. Il est mon Sauveur tout-puissant, mon rempart et mon bouclier.

 

Tirer des conclusions oui, c’est facile. Mais quels sont les phénomènes non palpables, les choses qui nous échappent parce qu’on ne les voit pas? Comme dans l’histoire des hommes aveugles qui ne pouvaient concevoir ce qu’était l’éléphant, il y a tellement à apprendre de Dieu, que c’est vrai que notre connaissance de Lui est une affaire de tous les jours, par la lecture de Sa Parole divine et de nos prières envers Lui. Un aspect à la fois, mais surtout de croire en Lui, venir à Lui en toute confiance, sachant qu’Il répondra et pourvoira, car Il nous aime et le promet!

 

Grâces soient données à Dieu, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, digne de recevoir tous mes louanges!